Plaidoyer

Activité : Célébration de la journée de l’enfant Africain

La cible principale de CVC est l’enfant, notamment l’enfant vulnérable, exposé aux abus divers qui entravent la réalisation de ses droits. Il est donc important de marquer une observation particulière sur la journée de l’enfant Africain, en réalisant un certain nombre d’activités qui ont pour but d’attirer l’attention des enfants eux-mêmes, mais aussi des parents et autres adultes sur la condition de l’enfant Africain en tant qu’enfant vulnérable, qui ne jouit pas convenablement de ses droits et qui requiert un besoin spécifique de protection. C’est ce contexte qui justifie la manifestation de cette journée par une série d’activité de CVC.


29Août 2019

Présentation de l’activité


La journée du 16 juin, consacrée à l’enfance africaine, a été célébrée par une série d’activités dans la ville d’ENDOM, plus précisément au centre des femmes. Ces activités ont permis de rassembler plusieurs enfants ainsi que des parents, et visaient globalement les objectifs suivants :

  • ▦ promouvoir le droit des enfants aux loisirs
  • ▦ renforcer la confiance en soi des enfants à travers l’expression
  • ▦ attirer l’attention sur la place des enfants dans le processus de prise de décision

Plusieurs ateliers d’activités ont été mis en place durant cette journée de célébration de l’enfant Africain. Chaque atelier a vu un nombre spécifique de participants, la plupart étant scolarisés au niveau primaire ou se trouvant dans la tranche d’âge y correspondant. Dans l’ensemble, la participation a atteint approximativement les chiffres suivants :

  • ▦ 91 garçons âgés entre 5 et 14 ans
  • ▦ 28 garçons âgés entre 14 et 18 ans
  • ▦ 17 hommes de plus de 18 ans
  • ▦ 106 filles âgées entre 5 et 14 ans
  • ▦ 49 filles âgées entre 14 et 18 ans
  • ▦ 31 femmes de plus de 18 ans.
  • ▦ 03 responsables d’établissement
  • ▦ 02 personnels de la Commune

Les différents ateliers d’activités développés ont été les suivants :

  • ▦ - Défilé de mode des enfants, avec 10 participants (05 de chaque sexe)

Ce défilé de mode visait notamment à développer l’intérêt des participants et surtout des enfants pour un domaine qui est peu développé dans la localité, afin d’encourager la créativité locale et renforcer l’esprit d’innovation à travers la recherche de nouveauté. Au fil de ce défilé, des messages d’encouragement à la recherche (utilisation des services de recherche proposés par les technologies d’information actuelles) sur tous les domaines, notamment en éducation, afin d’être à la page de l’actualité locale et mondiale. C’était aussi l’occasion de laisser s’exprimer le talent des enfants qui défilaient et des apprentis stylistes qui ont conçu leurs vêtements.

Chaque enfant ayant pris part au défilé de mode a reçu un paquet cadeau à titre d’encouragement pour sa participation. Ce paquet comprenait des fournitures scolaires (sac, cahiers, stylos, crayon, gomme, règle graduée, crayon de couleur) et des outils ludiques (livre de conte, puzzle).

  • ▦ Quizz pour enfants des CM1 et CM2, avec 10 cadeaux à remettre

L’idée derrière cette activité était d’encourager la capacité des enfants à s’exprimer en public, mais aussi d’attirer l’attention des parents sur l’importance de l’éducation pour les garçons et les filles. Les questions posées portaient pour la plupart sur la culture générale autour des droits de l’enfant et de la journée de l’enfant Africain. Plusieurs enfants y ont participé, mais les primes n’ont été remises qu’aux 10 enfants ayant donné les bonnes réponses. Le volontaire chargé de la facilitation du quizz a autant que faire se pouvait, respecté la consigne de la présence équitable de garçons et de filles au sein des bénéficiaires. Au final, 06 garçons et 04 filles ont reçu les primes, identiques à celles des enfants de l’activité précédente.

  • ▦ Tir à la corde en 2 phases, deux groupes de garçons et deux groupes de filles

Cet exercice ludique avait pour but de faire valoir la capacité d’organisation des enfants, puisque dans chaque groupe, il était question de réunir 5 enfants de gabarits différents (du CP au CM2 par exemple), afin que les plus grands puissent assurer la cohésion du groupe en mettant en valeur l’apport des plus petits. Partant, les premiers à y prendre part furent les filles, soit 2 groupes de 5 filles respectant les critères susmentionnés. Ensuite les garçons y ont pris part, en respectant les mêmes critères. Au terme de l’activité, tous ont été primés pour encourager leur participation, soit 20 enfants. Leur prime était constituée de fournitures scolaires (sac, cahiers, stylos, crayon, gomme, règle graduée, crayon de couleur), afin d’encourager leur maintien à l’école pour l’année scolaire à venir.

  • ▦ Concours de danse en deux groupes, 5 garçons et 5 filles

Pour cette dernière activité ludique, cinq volontaires de chaque sexe ont été conviés à prendre part à un concours de danse. La stratégie consistait à éliminer par vote ouvert, deux enfants à chaque niveau. Les chansons utilisées répondaient à certains critères de décence (pas de propos obscènes, ni allusion à la dépravation de mœurs, ni incitation à quelque forme de comportement antisocial ou dégradant que ce soit). Chaque enfant éliminé se voyait primé, et les deux finalistes ont reçu en plus des fournitures scolaires (sac, cahiers, stylos, crayon, gomme, règle graduée, crayon de couleur) une lampe rechargeable à énergie solaire.

Toutes ces activités visaient l’émulation des enfants et ont surtout servi de moyen de sensibilisation sur la journée de l’enfant africain, sur la promotion des droits des enfants et la protection de ces droits et sur le rôle des parents et autres adultes dans la protection de ces droits.


Difficultés rencontrées


Bien qu’elles n’étaient pas importantes, quelques difficultés ont été rencontrées atour de la réalisation de cette activité. Elles étaient d’ordre :

  • ▦ Logistique : la planification de l’activité n’avait pas estimé à suffisance le budget nécessaire pour assurer le déplacement des paquets à remettre aux bénéficiaires. L’équipe s’est donc divisée en deux pour pouvoir assurer convenablement le transport du matériel additionnel, ce qui a eu des coûts supplémentaires.
  • ▦ Organisationnel : plusieurs petits soucis de coordination ont été observés sur le terrain, en raison du bouleversement de l’arrivée de l’équipe sur le terrain. Il fallait constamment improviser lorsque le responsable d’une activité n’était pas en place à temps.

Tableau des indicateurs de résultats


Objectif ciblé Résultat atteint Moyen de vérification
Promouvoir le droit des enfants aux loisirs Les enfants ont activement pris part aux activités ludiques Photos
Renforcer la confiance en soi des enfants La motivation des enfants a été primée par des cadeaux Primes reçues
Attirer l’attention sur la place des enfants dans le processus de prise de décision Les parents sont satisfaits de l’activité et contents de voir s’exprime leurs enfants Fiches d’enquêtes de satisfaction


On peut observer dans le tableau ci-dessus qu’une émulation a été engendrée par les activités menées par CVC à l’occasion de la journée de l’enfant Africain à ENDOM. Une enquête de satisfaction des bénéficiaires, notamment des parents, a été faite dans la foule, suivant un échantillonnage aléatoire simple. Elle a révélé que les parents sont d’une part satisfaits de l’initiative de CVC de marquer ainsi la journée de l’enfant Africain et d’autre part, ils sont agréablement surpris de voir leurs enfants s’exprimer à travers les différentes activités organisées. Les enfants eux-mêmes sont joyeux, notamment ceux qui ont été primés, pour les cadeaux reçus du fait de leur effort. Le plus important au terme de cette journée d’activité et de célébration est que cette émulation puisse avoir un impact positif et durable sur la promotion et la protection des droits des enfants à ENDOM.

Activité : Célébration de la journée internationale des droits de l’enfant


CVC œuvre pour la promotion des droits des enfants et surtout des enfants vulnérables et pour la protection de ces droits. L’occasion principale pour faire valoir cette cause est donc la journée internationale consacrée aux droits des enfants. Elle est célébrée chaque 20 novembre et CVC a choisi la ville d’AKONOLINGA pour la célébration de cette année. Pour ce faire, une table ronde a été organisée, afin de discuter des questions portant sur les droits des enfants, ainsi qu’un match de football où l’opportunité a été donnée aux enfants de pouvoir se distraire par cette activité sportive.

Présentation de l’activité


La ville d’AKONOLINGA a été désignée pour accueillir les activités de CVC dans le cadre de la célébration de la journée internationale des droits des enfants, le 20 novembre. Cette journée est au cœur des actions de CVC sur le terrain, puisqu’elle correspond directement à son objectif central, à savoir de veiller à la protection des droits des enfants et surtout des enfants vulnérables. Cette célébration a été organisée autour des objectifs suivants :

  • ▦ renforcer la prise de conscience sur l’importance de la protection des enfants
  • ▦ initier l’inclusion des enfants dans les processus de prise de décision

Deux grandes activités ont meublé cette journée ce célébration, notamment une table ronde réunissant plusieurs intervenants de divers niveaux et un match de football opposant deux équipes d’enfants. Les présences suivantes ont pu être enregistrées dans l’ensemble des deux activités au courant de la journée :

Pour le match de football :

  • ▦ 94 garçons de moins de 18 ans
  • ▦ 31 filles de moins de 18 ans
  • ▦ 23 hommes de plus de 18 ans
  • ▦ 09 femmes de plus de 18 ans

Pour la table ronde :

  • ▦ 01 représentant de la commune
  • ▦ 01 représentant du MINAS
  • ▦ 01 représentant du MINPROFF
  • ▦ 01 représentant des garçons vulnérables (table ronde)
  • ▦ 01 représentante des filles vulnérables (table ronde)

La table ronde avait pour thème central « le rôle de chaque acteur dans la protection des droits des enfants ». La parole était donnée aux participants à tour de rôle, afin que tous puissent donner leurs idées et partager leurs expériences en matière de protection des droits des enfants. Il était donc important que les enfants soient représentés, notamment par ceux qui vivent des conditions particulières.

Au sortir de cette table ronde, chaque acteur a été édifié sur son rôle dans la protection des droits des enfants et a pu se rendre compte de l’importance du point de vue des enfants dans les processus de décisions les concernant, qui est aussi pertinent en termes de diversification d’observation qu’adapté à leur propre condition.

Le match de football qui a suivi visait beaucoup plus le rassemblement d’une grande masse de jeunes, afin de pouvoir les sensibiliser en un bref moment sur les questions de droits des enfants et sur l’importance de leur participation aux processus de prise de décision. Ce match a opposé les enfants du centre d’accueil d’AKONOLINGA aux enfants de l’école bilingue. Il s’est soldé sans incident majeur, sur un score de 3-1 en faveur des enfants du centre d’accueil. Les enfants ont reçu une prime de participation remise à leurs coaches respectifs, pour leur assurer un rafraichissement au terme du match.

Difficultés rencontrées


Aucune difficulté majeure n’a été rencontrée qui ait vraiment entravé le déroulement de cette journée d’activité, sinon :

  • ▦ le retard au démarrage de la table ronde, du fait de l’arrivée tardive des invités
  • ▦ l’absence d’un arbitre professionnel pour assurer le match des enfants

Tableau des indicateurs de résultats


Objectif ciblé Résultat atteint Moyen de vérification
Renforcer la prise de conscience sur l’importance de la protection des enfants Tous les acteurs font de la protection des enfants une priorité Lettre d’engagement des SDE
Initier l’inclusion des enfants dans les processus de prise de décision Une plateforme de lobby des enfants est mise sur pied Commune et écoles


Le processus de prise en compte des enfants dans les sphères de décision est lancé et aboutira sur une meilleure participation de ceux-ci aux processus de prise de décision les concernant. Ce tableau montre déjà l’implication d’acteurs majeurs comme la Commune et les SDE dans le processus qui conduira à ce changement.